Corps sexué de l'enfant et normes sociales

Metadatas

Date

2014

Language
Identifiers
Organization

Cairn

License

copyrighted


Similar subjects Fr

Enfant Enfance Progéniture

Cite this document

Gérard Neyrand et al., « Corps sexué de l'enfant et normes sociales », Enfance et parentalité, ID : 10670/1.2uneey


Metrics


Share / Export

Abstract 0

Contrairement aux idées reçues, la façon d’être et d’agir de l’enfant n’est pas naturelle. Dès sa naissance, le petit d’homme évolue dans un bain de normes et d’influences qui contribuent à le socialiser, à lui transmettre les codes de la vie en société, à lui apprendre à utiliser son corps, et, au-delà de son sexe biologique, à le doter d’un genre, masculin ou féminin. Les normes corporelles sont mises en discours par les savoirs issus des sciences humaines et formalisées par notre droit, en référence aux Droits de l’enfant. Elles se diffusent par de multiples canaux comme les institutions, les médias, la publicité, etc. Les auteurs analysent le processus de prescription des normes enfantines, aux différents niveaux où il se situe (des normes d’attitudes aux normes juridiques), et les façons dont celles-ci sont produites et diffusées en direction des enfants, de leurs parents et des autres adultes. Ils rendent compte des conflits de représentations à l’œuvre et des moyens utilisés pour les réguler, entre les logiques de la « libération » des enfants (autogestion de son corps, éducation à la santé) et celles de leur protection (pédophilie, publicité). Pour illustrer ces processus contradictoires, ils s’appuient, du côté des polémiques développées autour des savoirs des sciences humaines, sur l’affaire d’Outreau et le mouvement « Pas de 0 de conduite pour les enfants de 3 ans », et du côté de la mise en spectacle des normes par les médias, sur les émissions télévisuelles du matin pour enfants, et les discours des revues parentales.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents