Des aquarellistes aux origines du carnet de voyage : William Turner et Paul Signac

Metadatas

Date

July 9, 2012

Language
Identifier
Organization

OpenEdition



Cite this document

Pascale Argod, « Des aquarellistes aux origines du carnet de voyage : William Turner et Paul Signac », Carnet de voyage - reportage, ID : 10670/1.3qdhtz


Metrics


Share / Export

Abstract 0

William Turner (1775-1861) et de Paul Signac (1863-1935) adeptes de l’aquarelle et du « liber studiorum » Le carnet de voyage du Romantisme et du pittoresque de William Turner (1775-1861) Qui mieux que William Turner peut consacrer Venise comme la muse des artistes peintres depuis Canaletto jusqu’à Monet[1] ? Venise est en effet « refuge romantique de 1830 à 1840 »[2] autant pour les peintres que pour les écrivains et les poètes comme Alfred de Musset (1810-1857) qui s’adonne aussi à l’esqui...

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines