Le cinéma au temps de la guerre civile

Metadatas

Author
Date

November 13, 2018

type
Language
Identifier
Organization

OpenEdition


Similar subjects Fr

film

Cite this document

Jacopo Rasmi, « Le cinéma au temps de la guerre civile », Recherches & travaux, ID : 10670/1.41jzyp


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

L’article suit, dans son développement, le projet cinématographique autour des vies infâmes des travailleurs du sexe toxicomanes mené par le cinéaste québécois Rodrigue Jean, de la réalisation du film Hommes à louer (2008) jusqu’à l’expérience de cinéma collective, anonyme et autonome d’Épopée - groupe d’action en cinéma. Au cœur de cette expérience, le travail cinématographique est confronté aux violentes conditions d’une gouvernementalité biopolitique qui présuppose une « guerre civile » opérationnelle autant sur le plan physique et social que sur celui médial et perceptif. Le cinéma doit y prendre une position.

The text follows the development of a cinematic projet about the infamous lives of drug-addicted sex workers that leads the quebecois director Rodrigue Jean from the movie Hommes à louer (2008) to the collective, anonymous and autonomous experience of Épopée - groupe d’action en cinéma. In the middle of this experience, the cinematic work faces the violents conditions of a bio-politic gouvernamentality that implies a « civil war » (G. Agamben) active on the physical and social field as much as on the medial and perceptive one. In such a conflit, cinema shall take a stand.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents