Du cyberpunk au connectivisme : la littérature de science-fiction comme outil d’analyse de la culture médiatique et source de contre-culture

Metadatas

Date

June 15, 2010

type
Language
Identifiers
Relations

This document is linked to :
info:eu-repo/semantics/altIdentifier/doi/10.4000/cei.132

Collection

Archives ouvertes

License

info:eu-repo/semantics/OpenAccess



Cite this document

Lisa El Ghaoui, « Du cyberpunk au connectivisme : la littérature de science-fiction comme outil d’analyse de la culture médiatique et source de contre-culture », HAL-SHS : études de genres, ID : 10.4000/cei.132


Metrics


Share / Export

Abstract Fr

La numérisation de l’information a rendu possible la multiplication des nouveaux médias, c’est-à-dire de ces médias « issus du rapprochement entre les techniques de l’informatique, des télécommunications et de l’audiovisuel2 ». Les prouesses de la science et des nouvelles technologies ont d’abord permis à l’information d’être reçue et lisible sur n’importe quel support (ordinateur, téléphone portable, etc.), à n’importe quel moment, puis ont permis à l’information de se répandre et d’être accessible en tous lieux en dématérialisant les câbles qui nous permettaient jusqu’à présent de nous connecter physiquement au réseau. Le réseau n’est plus confiné, il respire, vibre partout. Ces progrès techniques, à la fois fascinants et mystérieux relèvent bien souvent (pour des non-spécialistes) de la science-fiction. La réalité glisse entre nos doigts, se dématérialise, se virtualise sans que nous ayons le temps de la comprendre. Par un étrange phénomène de vases communicants, la fiction s’est progressivement muée en réalité

document thumbnail

From the same authors

On the same subjects

Within the same disciplines

Export in