Anne Boiché, La pratique du questionnement dans le commentaire de Philon. Etude de Somn. I, 92-101

Abstract 0

Il arrive fréquemment que Philon construise son commentaire comme un dialogue sur le texte biblique, et qu’il interpelle ou interroge des interlocuteurs, qui peuvent être tantôt un personnage biblique, tantôt une allégorie, tantôt le lecteur, d’autres interprètes du texte, ou encore, comme l’a montré F. Frazier (séance du 5 avril), l’âme ou la pensée. Ces dernières adresses constituent une originalité de l’Alexandrin ; l’utilisation argumentative de questions rhétoriques l’est sans doute moin...

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines