Se baigner ensemble : Les corps au quotidien et les bains publics parisiens avant 1850 selon Daumier 0

Metadatas

Date

2011

type
Language
Identifier
Collection

Histoire urbaine

Organization

Cairn

License

Cairn



Cite this document

Davide Lombardo, « Se baigner ensemble : Les corps au quotidien et les bains publics parisiens avant 1850 selon Daumier », Histoire urbaine, ID : 10670/1.5ytsf4


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

En 1839, Honoré Daumier commence à publier des lithographies dédiées aux baigneurs, qui, l’été, se délassent dans les établissements ouverts en bord de Seine. La pratique des bains était alors l’objet d’une réglementation de plus en plus stricte, dans une ville qui dans les années trente et quarante, allait subir de profondes transformations (même si celles-ci furent moins spectaculaires que celles des années cinquante) : pavage des rues, système d’égouts. Daumier fait un usage très original de ses baigneurs, usage qui se situe bien au delà des productions dominantes de l’époque visant à représenter le corps du baigneur - hygiénique, sociale, érotique ou esthétique. Daumier se moque de la culture hygiéniste (et des tensions entre classes) qui touche au thème des bains. Il subvertit le corps idéal bourgeois en le dévoilant dans toute son animalité, mais en même temps, il se refuse à adopter un regard érotique quand il figure des scènes de sociabilité. La stratégie de Daumier n’est pas celle d’une résistance ou subversion des idées et valeurs reçues à propos du corps, il s’agit plutôt d’une affirmation de l’expressivité du corps lui-même et d’une recherche sur son quotidien.

Bathing together: Daumier’s everyday bodies and Parisian public baths before 1850In 1839 Honoré Daumier starts to publish lithographs on summer bathing in the Seine, an urban custom which was being increasingly regulated. Paris in the 1830s and 40s was undergoing a major transformation from city to metropolis, subtler however not less decisive than the spectacular ones that was to take place in the fifties. Street paving, sewage system, transformation were undergoing major transformation.Daumier used his bathers in a totally original manner, one that eschewed all of the dominant ways - hygienic, social, erotic, aesthetic - of discussing and representing the bathing body. Daumier, mocks the hygienic culture (and class tensions) surrounding bathing, and subverts the ideal male bourgeois body by revealing it in all its grotesque animality, but also deliberately refuses to employ an erotic gaze when depicting social scenes. Daumier’s strategy should not be seen as a resistance to or subversion of certain received values and aesthetics about the human body but as an assertion of actual bodily expressiveness and an inquire into their everydayness.

From the same authors

On the same subjects

People also read