La transmission maternelle, à quelles conditions ?

Metadatas

Date

2018

Language
Identifiers
Organization

Cairn

License

copyrighted


Similar subjects Fr

Maternelle

Cite this document

Jean Marie Forget, « La transmission maternelle, à quelles conditions ? », Psychanalyse et clinique, ID : 10670/1.69ux4w


Metrics


Share / Export

Abstract 0

`strongbVersion courte :`/strongb La transmission maternelle est la terre d’éveil de l’identité de l’enfant et, pour une fille, le relais de la féminité et de la reproduction de la vie. Elle correspond à une plaque tournante  complexe rarement étudiée comme telle.`/pb `pb`strongbVersion longue `/strongb: L’auteur met en évidence la complexité de la transmission d’une mère à son enfant tout au long de leur vie. Les conditions de la transmission maternelle, qui concernent différemment le garçon et la fille, exigent de prêter attention dans le même temps à deux versants du champ féminin. Ces versants, qui peuvent s’intriquer entre eux de manière complexe ou s’exclure réciproquement comme des contradictions, sont : la fonction maternelle et la position féminine ; la complétude de la grossesse et l’investissement de l’enfant à venir ; la perte d’une partie du corps maternel lors de l’accouchement et la poursuite de l’investissement de ce que représente cette perte à travers les soins corporels. Jean-Marie Forget s’intéresse à cet entre-deux et ces différents écartèlements spécifiques de la position subjective féminine que rencontre tout être de parole à sa naissance, qu’il soit garçon ou fille, dans le rapport à sa mère. La transmission particulièrement délicate du féminin et du maternel sont abordés spécifiquement.`/pb

From the same authors

On the same subjects

Similar documents