Quelques minutes en 24 ans

Abstract 0

[Un billet de Véronique Beaulande-Barraud] En réfléchissant à ce que je pourrais raconter ici, la première anecdote qui m’est revenue est le fou-rire inextinguible dont j’ai été prise quand j’ai réalisé que l’homme jugé pour adultère dont je lisais le procès s’appelait Couillemolle…. Il y a les souvenirs de maîtrise, lorsqu’avec une amie nous partagions, émerveillées, nos découvertes de débutantes, sous le regard courroucé de la « dame de la salle » que tous ceux qui ont fréquenté un certain ...

From the same authors

On the same subjects