Carnet de confinement J15 (y en a marre) : L'exilé 2/?

Abstract 0

Nul n’avait jamais vu le Temps. Il avait disparu lors de la fondation du monde et, depuis lors, personne ne savait où il s’était réfugié. En dépit de tout son savoir, fruit d’une éternité d’expériences et de recherches, l’exilé se perdait en conjectures, assis aux pieds de la montagne. Son corps brûlait d’une frustration intense que ni l’air glacial venu des hautes cimes, ni les longues inspirations, ni le surplus de concentration qu’il essayait de se procurer en fermant les yeux ne parvenaie...

From the same authors

On the same subjects

Similar documents