Un « car rapide », un transport en commun sénégalais au Musée de l’Homme de Paris : projet muséologique mai 2015

Metadatas

Date

June 2, 2015

type
Language
Identifiers

Keywords

Sénégal peinture histoire récupération Dakar football Saviem Goellette SG2 rebut art populaire transport en commun Saint Louis Paris Musée de l'Homme mondialisation muséologie chef-d'œuvre colonisation

Similar subjects Fr

Lutèce

Cite this document

Alain Epelboin et al., « Un « car rapide », un transport en commun sénégalais au Musée de l’Homme de Paris : projet muséologique mai 2015 », Hyper Article en Ligne - Sciences de l'Homme et de la Société, ID : 10670/1.8ir7w1


Metrics


Share / Export

Abstract Fr

La goelette Saviem SG2, célèbre symbole du transport urbain sénégalais, est vouée à disparaître et à être remplacée par des véhicules neufs indiens ou asiatiques sous l'impulsion des autorités sénégalaises du Conseil exécutif des transports urbains de Dakar (CETUD).Le car rapide était au départ, un objet réformé, un rebut du nord, revendu massivement dans les pays du sud, réinvesti par les savoir-faire locaux, mécaniciens, tôliers, peintres, devins-guérisseurs, marabouts.....Véritable objet d’art populaire, il figurera dans le parcours permanent du nouveau Musée de l'Homme de Paris inauguré le 15 octobre 2015, dans la partie consacrée à la mondialisation.Le car présenté est un « chef d’oeuvre d’art populaire » au sens d’un cumul de savoir-faire artisanaux qui n’excluent pas l’improvisation, réalisé par deux peintres professionnels et artistes, El Hadj Salou Kane Pape Omar Pouye, en respectant le style original et les codes habituels de la décoration des cars rapides:- motifs décoratifs, floraux, fruits, papillons, oiseaux, empruntés pour certains à l'iconographie de la broderie sur drap enseignée aux jeunes filles dans les institutions catholiques dès le début de la colonisation,- un lapin mangeant une carotte a surgi d’un abécédaire d’écolier - un paon échappé des pelouses du palais présidentiel- des chevaux, notamment de course- calligraphies d'informations, de proverbes, de formules protectricess en arabe, wolof et français,Les scènes et personnages choisi reprennent aussi les évènements marquants de l'histoiredu Sénégal, la guerre de Lat‐Dior contre la colonisation, la déportation de Cheick Ahmadou Bamba au Gabon, le massacre des "tirailleurs sénégalais" mutins de Thiaroye en 1944, l'indépendance du Sénégal, la victoire du Sénégal sur la France au football et celle de la France contre le Brésil, le naufrage du ferry le Diola, les naufrages des pirogues transportant des migrants en Europe... Il est donc aussi est aussi un témoignage historique et contemporain de la relation franco-sénégalaise..

From the same authors

On the same subjects

Within the same disciplines