La glanure de l’ordure

Abstract 0

Des patates bien sûr, mais aussi, selon la saison, des citrouilles, des tomates ou des coings, des fruits et légumes complètement récupérables (1) participent au conglomérat des déchets verts. Un peu plus loin, dans le tout-venant, ayant échappé aux planifications et modes de contrôles (Harpet, 1998) se trouve un paquet de gâteaux secs périmés. Voilà sur quels « heureux » hasards compte celui ou celle qui, ici, cherche à manger. Toutefois, la déchetterie reste un lieu de seconde zone pour se ...

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines