Les premiers Grecs en France : le cas de Béziers I/Rhòde

Abstract Fr En

La phase grecque de Béziers (Béziers I) a été identifiée seulement depuis quelques décennies et la ville est restée longtemps anonyme. Des opérations préventives récentes ont mis au jour des vestiges de la période archaïque qui ont renouvelé les problématiques. Le site a été investi avant 600 av. J.-C., c’est-à-dire avant Marseille, dans le cadre d’un mouvement dorien/rhodien qui a précédé celui ionien/phocéen et qui ressort aussi par l’ensemble du dossier concernant la deuxième moitié du viie siècle en Languedoc. Grâce à ces nouveaux acquis, le nom de Rhòde, consigné dans les sources, a pu lui être attribué. Sont présentées ici les nouvelles données de l’archéologie locale et le développement de la ville, désormais considérée comme une polis, jusqu’à son abandon vers 300 av. J.-C.

The Greek phase of Béziers (Béziers I) was identified only a few decades ago and the city remained anonymous for a long time. Recent excavations uncovered remains of the archaic period that have renewed the historical context. The site was occupied before 600 BC, that is before Marseille, by a Dorian/Rhodian movement—preceding the Ionian/Phocaean one—and also emerging from the data concerning the second half of the 7th century in the Languedoc. Thanks to this new evidence, the name of Rhòde, recorded in the sources, could be attributed to Béziers I. Here are presented the new data of local archaeology and the development of the city, now considered a polis, until its abandonment around 300 BC.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines