Collectionner au féminin : la cantatrice Joséphine Mainvielle-Fodor (1789-1870) et ses vases napolitains

Metadatas

Date

January 22, 2018

Language
Identifier
Organization

OpenEdition



Cite this document

Christian Mazet, « Collectionner au féminin : la cantatrice Joséphine Mainvielle-Fodor (1789-1870) et ses vases napolitains », Les ventes d'antiques en France au XIXe siècle, ID : 10670/1.arm5li


Metrics


Share / Export

Abstract 0

En mars 1828 a lieu à Paris, sous le marteau du commissaire-priseur Bonnefonds de Lavialle, la vente du cabinet de la célèbre cantatrice Joséphine Mainvielle-Fodor (1789-1870). Les travaux du programme Répertoire des ventes aux enchères d'Antiques en France au XIXe siècle ont permis de recomposer l'histoire de sa collection d'antiquités, de sa composition à sa dispersion. Ayant pratiqué l'art du chant en Russie, en France et en Italie, c'est dans ce dernier pays et en particulier à Naples, de...

From the same authors

On the same subjects

Similar documents