Le renouveau du stoïcisme à la Renaissance: Agrippa d'Aubigné et Montaigne

Abstract 0

Agrippa d'Aubigné (1552-1630) La Réforme est également à la recherche d’une éthique appliquée, capable de cibler les inquiétudes quotidiennes d’un public laïc dévot avec des exemples concrets et parlants. C’est le cas d’Agrippa d’Aubigné (1552-1630) : l’auteur des Tragiques contracte une dette considérable à l’égard du Portique ; il connaît et médite Cicéron, Sénèque, le Manuel d’Épictète mais aussi Diogène Laërce. Agrippa d’Aubigné s’inspire de l’impassibilité du sage stoïcien pour rendre ho...

From the same authors

On the same subjects

Similar documents