Transmission intergénérationnelle de la violence dans les liens filiatifs : héritage de la mémoire traumatique dans le contexte historique à l’île de la Réunion

Metadatas

Date

2020

Discipline
type
Language
Identifier
Collection

Cairn.info

Organization

Cairn

License

Cairn




Cite this document

Emilie Fontaine et al., « Transmission intergénérationnelle de la violence dans les liens filiatifs : héritage de la mémoire traumatique dans le contexte historique à l’île de la Réunion », Psychologie Clinique, ID : 10670/1.csyj15


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

L’objectif de cet article vise à introduire une nouvelle réflexion sur la violence intergénérationnelle à partir du traumatisme historique de l’esclavage à la Réunion et son impact psychologique sur une partie de la population locale. Dans une perspective psychodynamique et anthropologique, il s’agit de confronter notre hypothèse de travail, à travers l’analyse d’un cas, à savoir : comment l’individu réunionnais se réinterprète cette histoire et se reconstruit une identité individuelle et collective, à travers l’héritage entre générations et les reviviscences présentes dans l’inconscient collectif.Le cas clinique présenté est tiré d’un travail de thèse. Il s’agit d’une recherche non-intervention-nelle, réalisée au sein de l’association le Réseau VIF (Violence Intra-Familiale), avec pour méthodologie la passation d’entretiens de recherche semi-directifs, étayés par l’utilisation d’un génogramme, suivi d’une analyse thématique. L’idée étant la mise en évidence de l’expression de la violence intergénérationnelle dans les liens filiatifs, dans l’émergence des pathologies qui y seraient associées, pour appréhender le sujet dans sa globalité, en intégrant son historicité. De part l’orientation vers le traumatisme historique, nous serons amenés à effectuer la distinction entre l’« inter » et le « trans » générationnel, à travers la notion de répétition, d’une transmission en négatif vers une transmission de ce qui manque ou fait défaut.

The aim and object of this article is to introduce a new reflection on the inter-generational violence stemming from the historical traumatisme of slavery in Reunion and its psychological impact on a proportion of the local population. From a psychodynamic and anthrolopogical perspective, it is about confront our working hypothesis, through the analysis of a case, namely, how the native individual from Reunion interprets this history and reconstructs his or her individual and collective identity through the heritage between generations and the living memories present in the collective subconscious.The clinical case presented is taken from a thesis work. This is a non-interventional research carried out within the association “Le Réseau VIF” (intra-family violence), with the methodology of conducting semi-structured research interviews, supported by the use of a genogram, followed by a thematic analysis. It is to expose the expression of intergenerational violence in family relationships, within the emergence of associated pathologies, so as to fully comprehend the subject, whilst integrating the historicity. Due to the orientation towards the historical trauma, we will have to make the distinction between “inter” et “trans” generational, throw the notion of repetition, from a negative transmission to a transmission of what is missing or lacking.

document thumbnail

From the same authors

On the same subjects

Within the same disciplines

Export in