1974-1984, une décennie de désindustrialisation ?

Metadatas

Date

2009

Language
Identifiers
Organization

Cairn

License

copyrighted



Cite this document

Pierre Lamard et al., « 1974-1984, une décennie de désindustrialisation ? », Histoire industrielle et société, ID : 10670/1.dp8om4


Metrics


Share / Export

Abstract 0

`pbEntre le déclenchement de la crise à l'été 1974 et la faillite retentissante de Creusot-Loire en juin 1984, l'industrie française a connu une décennie noire marquée par des licenciements massifs et le retournement de la courbe des emplois du secteur secondaire, l'effondrement de certaines branches (sidérurgie, chantiers navals, papeterie) et l'extension des friches industrielles, la disparition de raisons sociales historiques (Boussac, Kuhlmann, Manufrance), la ruine brutale d'entreprises jusque-là florissantes (Poclain, Manurhin), l'ébranlement de bastions réputés solides (Renault, PSA, Michelin). C'en était fini du modèle des Trente Glorieuses : par la suite, les « dégraissages », réductions d'effectifs, délocalisations, fermetures d'usines ont continué à faire partie du quotidien en France, mais aussi dans l'ensemble de l'Europe occidentale. Malgré tout, le diagnostic de la désindustrialisation et l'inquiétude qu'il peut soulever sont loin d'être partagés par l'ensemble des spécialistes de la question. `/pb

From the same authors

On the same subjects

Similar documents