Le goût de la vie commune

Metadatas

Author
Date

2018

Discipline
Language
Identifiers
Collection

Champs - Art

Organization

Cairn

License

copyrighted



Cite this document

Claude Habib, « Le goût de la vie commune », Champs - Art, ID : 10670/1.dznoez


Metrics


Share / Export

Abstract 0

`div class="Book-summary" data-field="resume" data-code="RQU"b«Je suis spontanément conjugaliste. J’apprécie que les amours durent, que les malentendus se dissipent et que les écarts se pardonnent. J’aime que les dépits se dépassent, que les séparés se retrouvent et que personne ne meure à la fin. Donc je suis souvent déçue. Les gens n’arrêtent pas de mourir ;`span class="read-more" style="display: none;"b… `a href="#" class="more-link"bLire la suite`/ab `span class="details" style=""b cela ne les retient pas une seconde de se fâcher à mort auparavant.»`brbDans ce précis de l’attachement à contre-courant de l’air du temps, Claude Habib défend avec humour les vertus de l’ennui qui suit presque immanquablement l’effervescence de l’amour. L’extase, et après?`brbBattant en brèche les préjugés, elle livre un éloge combatif du charme discret de la vie à deux : et si, plutôt que de chercher dans le couple un remède à l’ennui, il valait mieux se faire à sa douceur familière?`/divb Dans ce précis de l’attachement à contre-courant de l’air du temps, Claude Habib défend avec humour les vertus de l’ennui qui suit presque immanquablement l’effervescence de l’amour. L’extase, et après ? Battant en brèche les préjugés, elle livre un éloge combatif du charme discret de la vie à deux : et si, plutôt que de chercher dans le couple un remède à l’ennui, il valait mieux se faire à sa douceur familière ?

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines