F.-J.-V. Broussais : de l'irritation à la folie

Metadatas

Date

1992

Language
Identifiers
Organization

Cairn



Cite this document

Jacques Chazaud, « F.-J.-V. Broussais : de l'irritation à la folie », Questions de psychiatrie, ID : 10670/1.eqv38a


Metrics


Share / Export

Abstract 0

Illustre et... méconnu, F.J.V. Broussais reste cependant celui qui, par la critique radicale qui accompagna l'invention de la « médecine physiologique », entraîna la grande rupture entre l'ancien et le nouveau dans l'analyse des phénomènes vivants normaux et pathologiques. Avec lui, les « entités » laissent place aux localisations fonctionnelles, aux phénomènes d'interaction, de régulation, de rétroaction, du fait « élémentaire » de l'irritation, à ceux, les plus complexes, des états mentaux, selon une conception « organismique-dynamique » qui synthétise phénomènes généraux et spécifiques. Pourtant sa mémoire et son œuvre furent plus que déconsidérées par ses héritiers ingrats qui en exploitèrent les ressources pour mieux en occulter la source ! C'est que la « révolution » conceptuelle du réformateur, fondateur de surcroît de la médecine préventive et de l'hygiène publique, prit naissance dans un climat polémique de luttes idéologiques, politiques et sociales violentes, reflétées jusque dans la science, en une époque où l'histoire défaisait et refaisait toutes les valeurs dans la traversée des régimes bouleversés laissant jusqu'à nos jours des traces toujours sensibles. Une lecture de l'œuvre du précurseur n'en fait que mieux ressortir l'étonnante modernité, l'ampleur programmatique, la richesse des intuitions et représentations d'attente sur fond de questionnement éthique. Elle fait apparaître la grandeur du personnage au-delà de ses travers et limites, et le remet à la place centrale qui est la sienne dans l'évolution des idées médicales et dans la compréhension de la fonction mentale. Son dossier ouvert dans le contexte de sa recherche et des appréciations de ses pairs, puis des historiens, épistémologues ou littérateurs qui témoignèrent sur lui, à charge et à décharge, permettra au lecteur soucieux de ne pas dissocier l'œuvre de l'homme, le corps du sens, le psychisme de l'histoire personnelle et collective, de rendre enfin « justice » à Broussais.

From the same authors

On the same subjects