Les rinceaux habités - article d'Éléonore Rivière

Abstract 0

Chevaux ailés, Mauzac (Mauzac @Duhem 2016_6821 Le rinceau – ou rainceau – est défini par le Dictionnaire de Trévoux[1] comme un « vieux mot François qui se disoit des branches d’arbre », dont on se sert en architecture « en parlant de ces branches feuillaës dont on charge les frises, & dont on fait d’autres ornemens » ; peint ou sculpté il tend à se confondre sous sa forme habitée avec les grotesques de l’Italie renaissante, d’où puisent leurs inspirations nos « barbouilleurs » des XVIIIe et ...

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines