Sens et enjeux d’une nouvelle métaphore : L’Orloge amoureus de Froissart

Metadatas

Date

April 26, 2019

Discipline
Language
Identifiers
Organization

OpenEdition


Keywords

littérature médiévale Graal cycle arthurien temps cloches Literary Theory & Criticism LIT011000 DSBB


Cite this document

Michèle Gally, « Sens et enjeux d’une nouvelle métaphore : L’Orloge amoureus de Froissart », Presses universitaires de Rennes, ID : 10.4000/books.pur.54701


Metrics


Share / Export

Abstract 0

Ce dit de Froissart prend place dans une histoire des métaphores matricielles du discours amoureux médiéval. Froissart entend renouveler ces images en s’emparant d’une invention technique récente : l’horloge. Entre lyrisme et didactique, son texte s’inscrit d’entrée de jeu dans une subjectivité poétique en établissant une similitude entre « je » et l’horloge. Il se poursuit en entrelaçant habilement termes poético-érotiques et termes d’horlogerie, proposant une poétisation des termes techniques en les attirant dans le champ de la lyrique. Le dit, à la fois art d’aimer et offrande lyrique à la dame, combine l’ancien et le nouveau lyrisme, la célébration musicale de la dame et le souci du temps. Enfin, l’horloge, par son mouvement qui ne s’interrompt pas, renvoie au travail poétique à la fois répétition, renouvellement et maîtrise, où se nouent l’expérience de la mémoire et celle du temps. In fine, l’écrit qui en résulte transcende la mort, comme l’horloge qui en mesurant le temps le projette aussi dans un avenir indéfini.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines