Ptolis et agorè. Homère et l’archéologie de la cité‑État

Metadatas

Date

July 17, 2020

type
Language
Identifier
Collection

Gaia

Organization

OpenEdition


Keywords

polis espace (public) agora assemblée polis (public) space agora assembly


Cite this document

Karl-Joachim Hölkeskamp, « Ptolis et agorè. Homère et l’archéologie de la cité‑État », Gaia, ID : 10670/1.gqjrv3


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

Dans les épopées homériques, les poleis sont omniprésentes. Cependant, la ptolis homérique n’est pas encore conceptualisée comme une association de citoyens, mais plutôt comme un espace qui est délimité et protégé (par des murs, par exemple) de l’extérieur et qui a un ordre spatial à l’intérieur qui se concentre sur l’agora comme espace central. Ce terme a déjà le sens d’« assemblée », qui ne peut pas encore prendre de décisions contraignantes mais est déjà soumise à des normes rudimentaires — on peut donc voir ici une première étape d’institutionnalisation d’un organe central de la polis archaïque développée.

In Homeric epics, the poleis are omnipresent. However, the Homeric ptolis is not yet conceptualized as an association of citizens, but rather as a space which is delimited and protected (by walls, for example) from the outside and which has a spatial order inside which focuses on the agora as a central space. This term already has the meaning of “assembly”, which cannot yet take binding decisions but is already subject to rudimentary standards—we can therefore see here a first stage of institutionalization of a central organ of the archaic polis.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines