Évaluation des effets de la formation sur le devenir professionnel et le ressenti des salariés en insertion

Abstract Fr En

L’insertion par l’activité économique (IAE) est un dispositif de politique de l’emploi destiné aux personnes en difficulté rarement étudié qui associe une mise en situation d’emploi à un accompagnement social et professionnel. L’article évalue l’impact de la formation proposée aux salariés en insertion sur leur devenir professionnel et leur ressenti en mobilisant l’appariement de deux enquêtes de la Dares auprès de salariés et de dirigeants de structures de l’IAE. Cet impact est estimé à l’aide de systèmes d’équations simultanées qui permettent de tenir compte du caractère endogène de la formation. Si l’effet de la formation sur l’accès à l’emploi n’est pas tranché (effet non significatif sur l’emploi stable et même négatif sur l’emploi non stable par rapport à une situation de chômage ou d’inactivité), elle favorise l’entrée dans une formation ou la reprise d’études à la sortie du dispositif. La formation reçue pendant le passage par la structure de l’IAE a également un impact significatif sur des variables subjectives comme le sentiment d’être dans une situation professionnelle plus favorable et d’être satisfait du passage par la structure et permet ainsi au salarié de reprendre confiance notamment sur le plan professionnel, un des objectifs attendus du dispositif.

Work Integration Social Enterprises (WISEs) are an employment policy device rarely studied in the literature. They provide assistance to a specific population who is distant from the labour market. WISEs place individuals in a work situation and offer them a social and professional support. This article evaluates the impact of job training for workers in WISEs on their professional trajectory and on more subjective output variables. Simultaneous equation systems controlling for the endogeneity of training are estimated on linked employee-employer data. Even if the effect of job training on employment access is mitigated (comparatively to a situation of unemployment or inactivity, training does not increase stable employment access and diminishes the access to non-stable jobs), it increases the propensity of entering a new training or resumption of studies after exiting the policy. Training provided during the programme has also a significant impact on subjective outcomes such as the feeling of improving professional situation or being satisfied by the programme. Thus, job training conducts to a more positive image of workers in WISEs on themselves which is also one of the goals of the device.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines