Planning, or the discharge of normativity L’urbanisme, ou le refoulement de la normativité En Fr

Abstract En Fr

Planning shares with other disciplines, as distant as law and medicine, an obvious normativity. But this peculiarity, fully adopted by the latter domains, is much more problematic in urban planning. Urban planning, when it is not disputed as a discipline, seems to be divided between the analyses making out of it a scientific approach which consolidates a better knowledge of the territories (urban studies), and proposals aimed at orienting transformations of these territories towards their improvement (project activities). This distinction is enforced in the French case by a cleaving academic organization.

L’urbanisme partage avec d’autres disciplines, aussi éloignées que le droit et la médecine, une normativité évidente. Cependant, cette particularité, si elle est assumée par ces derniers domaines, l’est beaucoup plus difficilement par l’urbanisme qui, lorsqu’il n’est pas remis en cause comme discipline, semble se partager entre les énonciations qui en font une approche scientifique, consolidant ainsi une meilleure connaissance des territoires (les études urbaines), et les propositions qui prétendent orienter leurs transformations dans le sens de leur amélioration (les activités de projet). Cette distinction est accusée, dans le cas français, par une organisation académique clivante.

From the same authors

On the same subjects

Within the same disciplines