L'image manquante du cinéma libanais

Abstract 0

Ce billet, rédigé avec Eric Verdeil, est aussi publié sur Rumor. Vendredi 23 novembre, dans le cadre du mois du film documentaire, la bibliothèque de la Part-Dieu et l’association Cine(m)assalia proposaient une soirée intitulée L’image manquante, parcours autour du cinéma libanais à travers la projection de trois courts métrages, Trains-trains, Wayn essekeh ? de Rania Stephan (1999, 33 mn), Le Trou/In this house (extraits) de Akram Zaatari (2005, 30 mn), et (Posthume) de Ghassan Salhab (200...

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines