Les naufragés du fleuve : le problème des réfugiés mauritaniens dans la vallée du fleuve Sénégal Communautés déracinées dans les pays du Sud 0 1

Metadatas

Date

1998

Language
Identifiers
  • handle:  10670/1.j90hnw
  • oai:ird.fr:fdi:010013209
  • Santoir Christian. Les naufragés du fleuve : le problème des réfugiés mauritaniens dans la vallée du fleuve Sénégal. In : Lassailly-Jacob V. (ed.) Communautés déracinées dans les pays du Sud. Autrepart, 1998, p. 95-119.

Keywords

REFUGIE CONFLIT POLITIQUE HISTOIRE EXPULSION FRONTIERE CONFLIT FONCIER IRRIGATION SECHERESSE REFORME AGRAIRE MIGRATION DE RETOUR RELATIONS INTERETHNIQUES RELATIONS AUTOCHTONES ALLOCHTONES CHANGEMENT ECONOMIQUE


Cite this document

V. (ed.) Lassailly-Jacob et al., « Les naufragés du fleuve : le problème des réfugiés mauritaniens dans la vallée du fleuve Sénégal », CLACSO, Repositorio Digital, ID : 10670/1.j90hnw


Metrics


Share / Export

Abstract 0

En 1989 et 1990, la Mauritanie expulse plusieurs dizaines de milliers de personnes originaires, pour la plupart, de la rive droite du fleuve Sénégal. Ces expulsions sont l'aboutissement, entre autres, de la crise identitaire que connaît la Mauritanie, située à la charnière du monde arabe et de l'Afrique noire. L'aménagement de la vallée du fleuve Sénégal, et notamment des régimes fonciers différents d'une rive à l'autre, a cristallisé les heurts entre populations de culture maure et négro-africaine. L'intervention des Etats mauritaniens et sénégalais a contribué à "ethniciser" le conflit par médias interposés. En 1997, les relations entre les deux Etats ont repris, mais le problème des réfugiés est loin d'être réglé malgré les retours constatés. Ces retours concernent surtout les populations sédentaires. Sur la rive sénégalaise du fleuve, la majorité des réfugiés sont des agropasteurs peul dont le sort reste très incertain. (Résumé d'auteur)

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines