Structure-cognitive model analyzis of a struggle for recognition : the emergence of a fourth wave of feminism in France Analyse structuro-cognitive d'une lutte pour la reconnaissance : l'émergence d'une quatrième vague féministe en France En Fr

Metadatas

Date

December 1, 2020

type
Language
Identifiers
License

info:eu-repo/semantics/OpenAccess


Keywords

Feminism Fourth wave Social Movements Struggle for recognition Frame analysis Social media Social norms Social identities Féminismes Quatrième vague Mouvements sociaux Lutte pour la reconnaissance Analyse des cadres Réseaux socionumériques Normes sociales Identités sociales


Cite this document

David Bertrand, « Structure-cognitive model analyzis of a struggle for recognition : the emergence of a fourth wave of feminism in France », Le serveur TEL (thèses-en-ligne), ID : 10670/1.jx8oxv


Metrics


Share / Export

Abstract En Fr

This thesis aims to demonstrate the emergence of a fourth wave of feminism in France, beginning in the early 2010s. A wave is here defined as a cycle of feminist protest that can be attested by the convergence of three interdependent and empirically testable criteria. The first criterion requires a noticeable growth in media interest for the women’s cause over a given period. From a qualitative research point of view, this media interest should be met with an adoption of frames favorable to gender equality. The second criterion implies to observe a change in the ideas and / or practices of feminist movements. These changes are the sign of a sucessful adaptation of the movements to social and technical evolutions, proving that they have managed to create a discourse which is audible in a given environment – of what the existence of the first criterion attests. Finally, the third criterion is about generational renewal : its main interest is to historicize the analysis by confronting the emergence of a protest cycle to the evolution of the mobilizing discourse and of the conditions leading individuals to protest.

Cette thèse a pour objectif de démontrer l’existence d’une quatrième vague féministe ayant émergé en France au début des années 2010. Le concept de vague est défini comme un cycle de mobilisation féministe qui peut être constaté par la conjonction de trois critères interdépendants et empiriquement testables. Le premier critère requiert d’observer une hausse du traitement médiatique de la cause des femmes sur une période donnée. D’un point de vue qualitatif, ce traitement, bien qu’hétérogène, doit être globalement favorable à l’égalité entre les femmes et les hommes. Le deuxième critère implique de constater une transformation des idées et / ou pratiques des mouvements féministes. Ces transformations sont le signe d’une adaptation réussie des mouvements aux évolutions sociales et techniques, elles prouvent qu’ils ont été capables de rendre leur discours audible dans un espace-tempsdonné – ce dont atteste l’existence du premier critère. Enfin, le troisième critère est celui du renouvellement générationnel : il a pour intérêt essentiel d’historiciser l’analyse en confrontant l’émergence d’un cycle de mobilisation à l’évolution des grammaires mobilisatrices et des conditions produisant des incitations à la mobilisation.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents