Centrer, innover, diversifier ? Quelques paradoxes pour une éducation à / par la dé‑centration

Metadatas

Date

September 19, 2017

type
Language
Identifiers
Organization

OpenEdition


Keywords

didactique des langues pluralité décentration language didactics plurality diversification


Cite this document

Véronique Castellotti, « Centrer, innover, diversifier ? Quelques paradoxes pour une éducation à / par la dé‑centration », Recherches en didactique des langues et des cultures, ID : 10.4000/rdlc.2278


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

Il existe une forme de consensus social, peu interrogé, selon lequel les recherches ont pour objectif de produire de l’innovation. Qu’en est-il en didactique des langues (DDL), domaine "carrefour " dont la plupart des acteurs revendiquent une visée interventionniste ? Ne s’agit-il pas plutôt, dans cette perspective, de mettre en débat la question du sens des interventions et de leur pertinence, en fonction des situations dans lesquelles elles se construisent ? Pour réfléchir aux conséquences d’une telle orientation, je questionnerai quelques éléments de permanence et / ou d’évolution en didactique des langues autour de l’alternative entre centration et diversification, en m’arrêtant sur quelques termes et expressions emblématiques des catégories produites pour construire les recherches en didactique des langues au cours des dernières décennies. À partir de ces réflexions, appuyées à la fois sur mon expérience d’enseignante et de chercheure en DDL et sur les travaux produits collectivement depuis une quinzaine d’années, en particulier pour tenter de construire une didactique de la pluralité, je proposerai quelques pistes visant à déplacer certains questionnements pour mieux dé centrer les recherches et interroger leur adéquation à des espaces, des histoires, des projets.

Assuming that the aim of research is to foster innovation refers to a social consensus that is rarely questioned. Does this hold true in language didactics, a scientific domain that is at the crossroads of several disciplines and where most actors claim to produce intervention-research ? Would it not rather be a matter of questioning the objects of such interventions and the relevance between them and the situations in which they are determined ? In order to study the consequences of the latter, I shall question the permanent and / or changing constructs in language didactics as related to the alternative between concentration and diversification. I will closely examine some emblematic expressions of the categories that have been produced to construct research in language didactics over the last few decades. This work is based on my experience as a teacher and researcher in language didactics as well as on that of collective research for the past fifteen years. I have particularly been aiming to develop a didactics of / for plurality. The purpose here is to displace some problematics and redefine research by questioning its relevance with associated spaces, histories and projects.

From the same authors

On the same subjects

Within the same disciplines