Apports de la psychologie clinique aux soins palliatifs

Metadatas

Date

2015

Discipline
Language
Identifiers
Organization

Cairn

License

copyrighted

Abstract 0

La détresse des hommes en fin de vie est un défi. Elle interpelle, convoque l’entourage et les soignants dans leurs limites à supporter la souffrance d’autrui. Elle devient l’enjeu de débats pour la société avec des réponses telles que l’euthanasie ou la sédation. `/brb`/brb Comment un malade peut-il supporter de vivre alors même que la maladie l’a suffisamment ravagé pour qu’il ne se reconnaisse plus ? Quels mécanismes psychiques sont alors à l’oeuvre ? Quel accompagnement peut permettre au malade d’éprouver progressivement un sentiment d’apaisement au sein même de cette crise profonde d’identité ? `/brb`/brb Les psychologues sont de plus en plus nombreux à faire partie des équipes de soins palliatifs. En s’appuyant sur sa propre expérience et sur celle de psychologues qui ont accepté de témoigner de leur pratique, Axelle Van Lander analyse les échanges réguliers et intimes qu’ils entretiennent avec les malades aux portes de la mort. Elle décrit les temps et les modalités de ce travail, en pointant les limites et les risques, pour le patient et pour le professionnel amené à interroger son positionnement professionnel.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines