Mécénat d’entreprise en France, émergence d’un nouveau paradigme pour la GRH

Metadatas

Date

November 6, 2014

Discipline
Language
Identifiers
License

info:eu-repo/semantics/OpenAccess


Keywords

Mécénat GRH intérêt général Organisation d’Intérêt Général France engagement M - Business Administration and Business Economics • Marketing • Accounting • Personnel Economics/M.M1 - Business Administration/M.M1.M14 - Corporate Culture • Diversity • Social Responsibility

Similar subjects Fr

Mécène

Cite this document

Clarisse Vermes et al., « Mécénat d’entreprise en France, émergence d’un nouveau paradigme pour la GRH », Hyper Article en Ligne - Sciences de l'Homme et de la Société, ID : 10670/1.kzytgv


Metrics


Share / Export

Abstract Fr

Le mécénat est un don fait par une organisation à une structure ou une activité d’intérêt général. Ces 10 dernières années, cette pratique s’est beaucoup développée dans les entreprises françaises. Dans le domaine de la GRH, la générosité des entreprises est un outil utilisé pour fidéliser les salariés, diffuser des valeurs et des référentiels organisationnels, ou encore développer des marques employeur dans le cadre d’un politique marketing RH. Le mécénat est cependant encore regardé avec méfiance. Culturellement, en France, le don est jugé avec cynisme s’il est perçu comme intéressé. Alors que certaines entreprises communiquent parfois à outrance sur leur générosité, s’attirant des accusations de «washing », de nombreuses entreprises restent modestes à propos de leurs engagements mécènes et évitent de s’exposer à la critique. L’observation et l’analyse des pratiques, des attitudes et des représentations du mécénat en France, tant chez les entreprises mécènes que chez les organisations qui sollicitent la générosité des entreprises, nous ont conduits à mettre en évidence les caractères d’une nouvelle écologie du mécénat. L’émergence en France de lois encadrant le mécénat et une définition claire de l’« intérêt général », (et partant de celle d’« organisations d’intérêt général » ou « OIG »), permet en effet de mieux positionner la frontière entre intérêt privé et intérêt général. Concomitamment, nous avançons que l’Etat s’est positionné en tant que « tiers obligatoire » entre les organisations mécènes et organisations d’intérêt général. L’articulation de ces éléments nous conduit à proposer un nouveau paradigme pour les entreprises souhaitant s’engager en faveur de l’intérêt général. Ce nouveau paradigme permet de rendre compte du développement du mécénat dans les entreprises. Il montre que l’écologie du mécénat en France est en train de se structurer autour d’un modèle plus sécurisant dont les RH, qui sont un des principaux utilisateurs de ces pratiques, devraient se saisir. En conclusion nous suggérons plusieurs points concernant les modalités d’engagement des entreprises mécènes afin qu’elles puissent pleinement bénéficier des retours attendus de leur engagement mécène, notamment auprès des salariés et des candidats au recrutement

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines