Liens de sang, liens de pouvoir

Abstract 0

Dans un contexte de profond renouvellement historiographique de l’étude du pouvoir depuis une quinzaine d’années, dix-huit historiens et chercheurs tant français qu’étrangers (anglais, portugais et espagnols) ont confronté leur vision de l’histoire sociale du politique en étudiant, du milieu du XVIe siècle à la veille de la Première Guerre mondiale, les élites dirigeantes urbaines des principaux pays d’Europe occidentale et de leurs possessions coloniales dans le Nouveau-Monde. Les études réunies ici abordent le sujet sous des angles variés mais complémentaires : présentation d’individus et de lignages qui ont pu symboliser en leur temps un parcours politique hors du commun, études sociales et familiales des élites dirigeantes de quelques grandes villes, études comparatives à l’échelle d’une région, entre une métropole et ses possessions ultramarines, voire entre plusieurs pays. Modalité d‘accès au pouvoir, réseaux familiaux, importance des dynasties, relations avec le pouvoir central, spécificité ou non des villes portuaires ont été au cœur des problématiques des auteurs. L’ensemble est découpé en quatre grands thèmes : familles et pouvoirs dans le monde atlantique, opposition entre villes portuaires et villes de l’intérieur, pouvoir et réseaux dans les villes continentales, destins individuels et destins collectifs.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines