La maladie du temps

Metadatas

Author
Date

2014

Discipline
Language
Identifiers
Collection

Questions de soin

Organization

Cairn

License

copyrighted



Cite this document

Fabrice Gzil, « La maladie du temps », Questions de soin, ID : 10670/1.le2o3h


Metrics


Share / Export

Abstract 0

`pbAnalyser philosophiquement la maladie d’Alzheimer conduit à découvrir qu’elle est, plus encore que les autres maladies, une maladie du temps. Elle est devenue, après le cancer et le sida, la maladie mythique de notre époque. La temporalité souvent déroutante de son évolution déjoue les modèles habituels du soin, et loin de n’être qu’une maladie de la mémoire, elle pourrait se décrire comme une perte progressive du sens du temps.`br/b Du fait de son rapport au temps, la maladie d’Alzheimer est un bon point de départ pour penser le soin. Elle suggère que le temps n’est pas un élément accessoire ou secondaire du soin, mais que le soin pourrait, à bien des égards, se définir comme un sens – et un souci – du temps.`/pb

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines