Scientific and technical information in Senegal : social representations and information practices L’information scientifique et technique au Sénégal : représentations sociales et pratiques info-communicationnelles En Fr

Metadatas

Date

November 26, 2019

type
Language
Identifiers
License

info:eu-repo/semantics/OpenAccess


Keywords

Sensemaking Information practices Social representations Représentations sociales Pratiques info-Communicationnelles Sensemaking


Cite this document

Abdou Beukeu Sow, « Scientific and technical information in Senegal : social representations and information practices », Le serveur TEL (thèses-en-ligne), ID : 10670/1.lmozt4


Metrics


Share / Export

Abstract En Fr

Higher education and research develop can not be develop without taking a look at the anteriority of work and the sharing of results of research. The practices required for this purpose, which are grouped under the informational practices label, are numerous and depend on many considerations. This thesis propose to analyze those of Senegalese researchers. The analyzes are based on the sensemaking model initially developed by Karl Weick and used by Brenda Dervin in information science and communication. In these analyzes, particular attention is paid to the question of social representations. Our approach also includes other models elaborated in information science (Tom Wilson, Marcia Bates, Tefko Saracevic, Peiling Wang). This holistic approach is validated researchers and information professionals in Senegal. The analyzes of speeches the various interviews as well as the observations carried out about the influence of social services and the lack of a real device who would organize and standardize the information-sharing practices of researchers. Claiming "action research", the thesis proposes recommendations from the results of the analyzes.

L’enseignement supérieur et la recherche tels qu’ils sont organisés ne peuvent se développer sans porter un regard sur l’antériorité des travaux et le partage des résultats de recherche. Les pratiques exigées à cet effet réunies sous le label « pratiques info-communicationnelles » sont multiples et dépendent de nombreuses considérations. Cette thèse se propose d’analyser celles des chercheurs sénégalais. Les analyses s’inscrivent dans le cadre de la théorie du sensemaking initialement développé par Karl Emmanuel Weick et utilisé par Brenda Dervin en sciences de l’information et de la communication. Dans ces analyses, une attention particulière est portée à la question des représentations sociales. En complément de cette approche, l’analyse intègre par ailleurs d’autres modèles développés en science de l’information (Tom Wilson, Marcia Bates, Tefko Saracevic, de Peiling Wang). Cette approche holistique est validée à partir d’une étude qui a porté sur un panel de chercheurs et professionnels de l’information au Sénégal. Les analyses des discours issus des différents entretiens ainsi que les observations menées renseignent sur l’influence des représentations sociales dans les pratiques des professionnels et l’absence d’un dispositif réel qui organiserait et uniformiserait les pratiques info-communicationnelles des chercheurs. Se revendiquant « recherche action », la thèse propose par ailleurs des recommandations issues des résultats des analyses.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines