La fable et le protocole : analyse de processus de création de peintures contemporaines

Metadatas

Date

2012

Language
Identifiers


Cite this document

André Scherb, « La fable et le protocole : analyse de processus de création de peintures contemporaines », Hyper Article en Ligne - Sciences de l'Homme et de la Société, ID : 10670/1.n95qsz


Metrics


Share / Export

Abstract 0

L'analyse des processus de création de peintures contemporaines a permis de mettre au jour deux formes de pensée qui prennent l'aspect d'une fable et d'un protocole. A l'origine, il y a ma propre expérience de peintre et l'ensemble des questionnements qu'elle a pu engendrer. J'ai fait le constat élémentaire que la fabrication d'une peinture supposait à la fois de la pensée et de l'action. Mon attention s'est portée, en premier lieu, sur cette pensée à laquelle j'imaginais avoir facilement accès. Elle s'est vite divisée en deux domaines distincts. D'une part, une pensée simple qui anticipe matériellement l'effectuation et qui établit un protocole de travail. C'est une pensée analytique qui détermine un cadre de contraintes initiales, qui choisit les matériaux, le support, la chronologie d'opérations. C'est une pensée qui fixe les règles du jeu et qui prend en charge la dimension technique de la création. D'autre part, une pensée plus complexe, plus diffuse, qui est parallèle ou articulée à la première. Une pensée intérieure qui prend la forme d'un monologue. Ou plutôt d'un dialogue, entre soi et soi-même, incluant des mouvements contradictoires, des conflits internes. Cette pensée est une véritable fable qui accompagne la création. Elle prend, selon les artistes, différentes formes. C'est un discours intérieur qui interroge le sens de ce qui se fait. Je cherche à approfondir les relations existant entre un protocole qui semble plus proche de l'action, qui la décrit, qui se fait même parfois passer pour elle et une fable, un ensemble de propos qui sont énoncés verbalement ou qui restent dans les profondeurs de l'être du peintre. La dialectique entre la fable et le protocole m'a conduit à prendre en compte une autre forme de pensée, active au moment de l'effectuation, une pensée en acte, une pensée non-verbale, décisive pour la création. L'émergence de cette pensée non-verbale va me permettre de considérer de plus en plus finement certains aspects de l'invention artistique. La question qui nous intéresse - le rôle de la technique dans la création - m'oblige à apporter des précisions sur la notion d'invention et de technique. Parler d'invention en art peut surprendre. Ne fait-on pas que redécouvrir ce qui existe déjà. Pourtant, les artistes que j'ai rencontrés inventent en faisant émerger un monde singulier. En se situant à l'échelle de la personne, pendant la pratique, il apparaît une multitude de micro-inventions. Chacune joue un rôle primordial car elle correspond à une micro-transformation de l'œuvre et de son auteur. Je vais essayer de préciser les formes de pensée qui participent à l'invention.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines