Cherbourg, ville-arsenal en crise

Abstract Fr En

Qui veut rendre compte de l’industrie française d’armement – des caractéristiques de son fonctionnement, des causes et conséquences des importantes restructurations en cours – ne peut se limiter à des considérations d’ordre géopolitique, économique ou technologique, ni se focaliser sur l’échelle nationale ou internationale. À partir du cas concret de la « ville-arsenal » de Cherbourg, de sa naissance à ses déboires actuels, ce texte vise à dégager quelques lignes de force en inscrivant la réflexion dans une histoire et une géographie sociales de la construction navale militaire… et donc de l’État français. Quelques pistes factuelles et méthodologiques sont ainsi lancées pour mettre en question la « fatalité » des dynamiques socio-spatiales passées et à venir. Que penser en effet de la « nécessité » des décisions prises par les dirigeants ? Que penser de celles qu’ils ne prennent pas ? Quelle probabilité pour les Cherbourgeois de construire un développement économique alternatif et endogène ?

No study on French arms industry – on the characteristics of its working, on the causes and consequences of its serious current restructuring – should neither be limited to geopolitical, economical or technological considerations, nor focus on international or national scales. Through the concrete case of the “ville-arsenal” of Cherbourg, from its birth to its present difficulties, this paper tries to point up some of the main features which are included in the frame of a social history and geography of military shipbuilding… and then of the French state. Some historical facts and methodological tools are proposed to question the “fatality” of the past and future socio-spatial dynamics. What should we think about the “necessity” of the government’s decisions? And what about the decisions which are not taken? What is the probability to see the inhabitants of Cherbourg build an alternative and endogenous economical development?

From the same authors

On the same subjects