Les métaux précieux en Méditerranée médiévale : Exploitations, transformations, circulations : Colloque international, 6, 7, 8 octobre 2016, Maison Méditerranéenne des Sciences de l'Homme, Aix-en-Provence [Pré-Actes]

Metadatas

Date

2016

Language
Identifiers
Licenses

http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/ , info:eu-repo/semantics/OpenAccess


Keywords

mine métaux précieux Méditerranée époque médiévaleproduction circulation


Cite this document

Nicolas Minvielle Larousse et al., « Les métaux précieux en Méditerranée médiévale : Exploitations, transformations, circulations : Colloque international, 6, 7, 8 octobre 2016, Maison Méditerranéenne des Sciences de l'Homme, Aix-en-Provence [Pré-Actes] », Hyper Article en Ligne - Sciences de l'Homme et de la Société, ID : 10670/1.o97sb9


Metrics


Share / Export

Abstract Fr

Argent d’un côté, or de l’autre ? La Méditerranée médiévale est un espace de production et de circulation pour les métaux précieux tissé entre trois mondes à la fois hostiles ou partenaires ; la chrétienté romaine à l’ouest, la chrétienté byzantine à l’est et l’Islam au sud. À l’origine de nombreux objets de la culture matérielle et des monnaies utilisées par les économies, les métaux précieux (or, argent, cuivre, plomb) emplissent les sociétés. Ils sont exploités, transformés, commercialisés, contrôlés et thésaurisés par des acteurs et des institutions très variés, du simple paysan aux empereurs.Ce colloque propose d’ouvrir une large enquête sur ces produits qui offrent de nombreuses problématiques pour les sociétés méditerranéennes. Ces dernières années, les travaux des historiens et des archéologues ont en effet considérablement renouvelé les vastes synthèses passées en apportant des données supplémentaires et en développant de nouvelles méthodes. Pour autant, peu d’entre eux prennent en considération le circuit complet des métaux, de leur production à leurs usages dans une perspective historique large. Cette lacune est principalement causée par un cloisonnement disciplinaire et géographique encore trop marqué. C’est pourquoi il a paru opportun de faire un point sur l’état de l’art, tant des méthodes que des connaissances, afin d’engager des analyses comparatives entre Occident et Orient sur le long Moyen Âge. La réunion de chercheurs d’horizons et de disciplines variés a ainsi pour objectif d’ouvrir une discussion qui permette de mieux comprendre le fonctionnement de ces systèmes productifs et de mieux mesurer l’ampleur de leur influence sur les économies et les sociétés médiévales. [Sources présentation p. 5]

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines