Les carbonates archéologiques : une mémoire de la gestion de l’eau

Metadatas

Date

October 29, 2015

Language
Identifier
Collection

HYDRΩMED

Organization

OpenEdition


Similar subjects Fr

RN 7732-18-5

Cite this document

Iván Fumadó Ortega, « Les carbonates archéologiques : une mémoire de la gestion de l’eau », HYDRΩMED, ID : 10670/1.pnyno9


Metrics


Share / Export

Abstract 0

« Si l’on y trempe un roseau ou tout autre chose, on trouve pétrifiée la partie qui était dans l’eau, sans que celle qui était dehors ait éprouvé le moindre changement » nous rapporte Vitruve (1er s. av. J.-C.), avant de poursuivre : « Il en est de même à Hiérapolis, en Phrygie, d’une grosse source d’eau bouillante. Dans les fossés qui entourent les jardins et les vignes où elle coule, elle forme au bout d’un an une croûte de pierre qui en tapisse les deux bords » (De Architectura, Livre VIII...

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines