Symptomatologie autistique et niveaux de développement

Metadatas

Date

2002

Discipline
type
Language
Identifier
Collection

Enfance

Organization

Cairn

License

Cairn


Keywords

Autisme Noyau symptomatique Développement Autism Symptomatic core Development


Cite this document

René Pry et al., « Symptomatologie autistique et niveaux de développement », Enfance, ID : 10670/1.r4lim1


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

RÉSUMÉ L’autisme se définit par un certain nombre de perturbations qui affectent les interactions sociales, la communication et les capacités représentatives, la motricité et les activités exploratoires ( “ noyau autistique ” ). Il existe pourtant une grande diversité des tableaux cliniques observés chez les enfants jeunes ( “ spectre autistique ” ). Nous reprenons ici cette question du noyau (invariant) et du spectre (diversité) autistiques. La recherche a porté sur 263 enfants autistes. Chaque enfant a été évalué avec l’échelle de Vineland : niveau des comportements adaptatifs dans les trois domaines de la communication, de l’autonomie et de la socialisation. Pour chacun de ces domaines, deux groupes contrastés de 27 enfants ont été constitués : bas niveau et très bas niveau de développement. Ces deux groupes sont appariés sur les quatre variables suivantes : sexe, âge chronologique, âge de détection des troubles et niveau des ressources familiales. Pour chacun de ces groupes, les symptômes énumérés par la CIM10 ont été comptabilisés (présence/absence). Les fréquences ainsi obtenues pour chacun des deux groupes contrastés ont été comparées et testées. Les résultats montrent qu’il existe un noyau autistique. Dans les domaines des interactions, de la communication et des capacités représentatives, le noyau autistique est constitué des symptômes correspondant aux premières acquisitions que l’on peut observer dans le développement typique ; la diversité autistique correspond à des acquisitions plus tardives. C’est l’inverse qui se produit dans le domaine de la motricité : la seule différence significative entre les deux groupes porte sur une activité posturale autocentrée (maniérisme moteur), précoce dans le développement typique et qui subsiste chez les enfants autistes de très bas niveau de développement. Ces résultats suggèrent que l’autisme témoigne d’un trouble de la régulation posturale et que la diversité autistique correspond à une autocentration plus ou moins forte de l’activité.

SUMMARY Symptomatic aspects of autism and level of developmentAutism consists of a certain number of impairments, affecting social interactions, communication and representation abilities as well as motor and exploration activilies (« autistic core symtoms » or Invariant), though a large variety of clinical forms can be observed in young children (« autistic spectrum » or variety). In the present study, we have taken up this issue about « autistic core » (invariant) and « autistic spectrum » (variety) in 263 children with autism. Each child has been assessed by the Vineland Adaptive Behavior Scales : level of adaptive behaviors in the three domains of communication, daily living skills and socialization. For each of these domains, two contrasting samples of 27 children have been formed : low level and very low level of development. These two samples have been matched on the following four variables : sex, chronological age, age of detection of the impairments and level of socioeconomicus status. For each sample, the symptoms listed in the CIM10 have been recorded (presence/absence). Finally, the obtained frequencies for each of them have been compared and tested. Results point out the existence of an « autistic core ». ln the domains of interaction, communication and representation abilities, the « autistic core » is made up of symptoms, corresponding to the first acquisitions observed in normal development ; the « autistic spectrum » corresponds to later acquisitions. Opposite results can be observed in the domain of-motor activity : the only significant difference between the two samples has been found in an autocentered posture activity (motor mannerism). The latter appears early in normal development and remains in autistic children with a very low developmental level. These results suggest that autism is a disorder of postural regulation. Furthermore the autistic spectrum corresponds to a more or less strong autocentration of the activity.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines