Les limites de Paris (xiie-xviiie siècles)

Abstract 0

L'actualité de la création de la Métropole du Grand Paris qui redéfinit le périmètre de la capitale, resté inchangé depuis sa dernière modification en 1860, invite à une réflexion historique sur les limites de la ville. S’il s’agit d’un thème de recherches faisant l’objet de continuels renouvellements en géographie et en sociologie urbaine, la question des découpages parisiens reste relativement peu étudiée pour les périodes médiévale et moderne. Qu’elles circonscrivent la ville ou qu’elles la sillonnent, les limites constituent des facteurs essentiels à la compréhension et à l’interprétation des dynamiques urbaines. Étudier la façon dont elles sont vécues et perçues par les citadins permet en outre d’observer les fonctions diverses qu’elles jouent dans la construction des rapports sociaux et dans la territorialisation des pratiques.

From the same authors

On the same subjects