Variations sur les Tristes et les Pontiques dans Die letzte Welt (1988) de Christoph Ransmayr

Metadatas

Date

August 17, 2019

Discipline
type
Language
Identifiers
License

info:eu-repo/semantics/OpenAccess


Keywords

Christoph Ransmayr critique Ernst Fischer fiction intertextualité Métamorphoses Ovide Pontiques Tristes


Cite this document

Sylvie Ballestra-Puech, « Variations sur les Tristes et les Pontiques dans Die letzte Welt (1988) de Christoph Ransmayr », Hyper Article en Ligne - Sciences de l'Homme et de la Société, ID : 10670/1.seqjbc


Metrics


Share / Export

Abstract En

Christoph Ransmayr a lui-même invité ses lecteurs à prêter toute leur attention à la réécriture des Métamorphoses d’Ovide dans son roman Die letzte Welt et la critique a largement répondu à son invitation. Quoique moins fortement revendiquée et beaucoup moins étudiée, la présence intertextuelle des lettres d’exil n’en est pas moins déterminante et cet article s’efforce de montrer qu’elle permet d’expliquer certaines particularités de l’espace autant que de l’intrigue de ce roman, pour peu qu’on l’envisage comme une fiction critique mettant en lumière l’étroite imbrication de l’écriture de l’exil et de celle du mythe.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines