Cinquante-cinq ans après l’exil de leurs parents d’Algérie, que font leurs enfants de leur héritage ?

Metadatas

Author
Date

November 18, 2017

Scope
Language
Identifier
Organization

OpenEdition


Keywords

Histoire Patrimoine Identités culturelles Époque contemporaine Algérie transmission pied-noir culture


Cite this document

OpenEdition, « Cinquante-cinq ans après l’exil de leurs parents d’Algérie, que font leurs enfants de leur héritage ? », Calenda, le calendrier des lettres, des sciences humaines et sociales, ID : 10670/1.sum1b2


Metrics


Share / Export

Abstract 0

Près de trois millions de français ayant vécu en Algérie avant 1962 et leurs descendants vivent actuellement en France. Parmi eux, deux générations nées après 1962, soit plus de deux millions de personnes. Ce nombre important constitue un terreau fertile mais qu’en est-il exactement ? Comment ces générations vivent-elles cette transmission et ce qu’elles en font ? Ont-elles conscience de leurs racines ? Souhaitent-elles mettre leurs pas dans ceux de leurs parents ? Se reconnaissent-elles de culture pied-noire ? Si c’est le cas, sur quoi se fondent cette culture et ce patrimoine ? L’objet du colloque organisé par le CDHA – le premier exclusivement consacré aux générations nées après 1962 –  est de répondre à ces questions afin de comprendre comment ces générations vivent leur héritage et ce qu’elles en font dans leur sphère familiale et sociale.

From the same authors

On the same subjects