Jorge RIZO MARTÍNEZ

Abstract 0

« Le 68 mexicain » : la prise de parole et la fin de l’utopie révolutionnaire Le 2 octobre 1968, la place de Tlatelolco à Mexico fut la scène d’une tuerie d’étudiants commise par l’armée mexicaine en collaboration avec des groupes paramilitaires au service du gouvernement. Comme fut le cas à Prague ou à Pékin, cet épisode montre les contradictions entre la génération de l’après-guerre (celle des baby boomers) et les États autoritaires dans le contexte de la Guerre froide. Les hauts fonctionn...

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines