La prise en charge des démences

Metadatas

Date

2009

Language
Identifiers
Organization

Cairn

License

copyrighted



Cite this document

Jean-Émile Vanderheyden et al., « La prise en charge des démences », Questions de personne, ID : 10670/1.sztjes


Metrics


Share / Export

Abstract 0

La démence, au sens large, est le fléau de ce début de XXI`supbe`/supb siècle. Le nombre de cas déclaré a augmenté de 50 % à la charnière de l’an 2000. Cet affaiblissement intellectuel de la personne âgée est surtout dû, à notre époque, aux affections dégénératives, comme la maladie d’Alzheimer par exemple. Le vieillissement de la population dans nos sociétés industrialisées explique cette augmentation. Cependant, nous restons assez démunis tant au niveau diagnostic qu’au niveau thérapeutique devant cette pathologie cérébrale. Le problème n’est pas de « donner des années à la vie, mais plutôt de garantir la qualité de vie », comme l’explique Bernard Kennes. Les maîtres mots de la prise en charge de personnes atteintes de démence, que ce soient à domicile ou en institution, doivent être « autonomie et dignité ». Le patient est et reste un être humain avant tout. Pour répondre à ces légitimes préoccupations, l’approche transdisciplinaire est sans doute la plus efficace. Car elle remet le patient, sa famille et les soignants simultanément au cœur du processus de prise en charge. Elle tient compte du vécu et de l’histoire des différents acteurs pour les aider à avancer dans ce lourd et difficile chemin. La plupart des démences sont en effet incurables. Particulièrement complet, cet ouvrage aborde, sans tabou, tous les aspects de la prise en charge : du suivi psychologique et médical aux aspects purement juridique ou de confort. Appelé à être un outil de référence, il est destiné aux patients et à leurs proches, mais aussi à tous les soignants concernés par les démences : les médecins (généralistes et spécialistes), le personnel infirmier, les kinésithérapeutes, les logopèdes, les ergothérapeutes, les nutritionnistes, les assistants sociaux, les psychologues ou encore, les directeurs de maison de repos…

From the same authors

On the same subjects

Similar documents