Le pacifisme

Metadatas

Author
Date

June 30, 2014

type
Language
Identifiers
Organization

OpenEdition


Similar subjects Fr

allemand

Cite this document

Maurice Ajam, « Le pacifisme », Les Cahiers philosophiques de Strasbourg, ID : 10.4000/cps.1158


Metrics


Share / Export

Abstract 0

Cette lettre de 1904 que Maurice Ajam (1861-1944), député radical et disciple de Comte, adresse par voie de presse à son confrère, le positiviste allemand Heinrich Molenaar (1870-1965), traite de la question de l’Alsace-Lorraine. Le désaccord entre Molenaar et Ajam sur les solutions envisageables reflète un point de divergence entre une vision culturaliste et linguistique de la nation, et une conception volontariste. Les deux hommes surmontent leur désaccord à travers une volonté commune d’éviter la guerre et de résister aux pressions nationalistes. Ajam félicite Molenaar pour son courage, puisque son projet de restitution à la France d’une partie de l’Alsace et de la Lorraine allait évidemment à contre-courant des idées du gouvernement allemand et de l’opinion.

From the same authors

On the same subjects