Les confraternités des ordres mendiants au Moyen Âge : des réseaux sociaux ?

Metadatas

Date

November 13, 2018

Discipline
Language
Identifiers
Organization

OpenEdition


Keywords

ordre mendiant confraternité art Moyen Âge prière réseau social Vatican II Religion History HIS000000 HB

Similar subjects Fr

monde univers

Cite this document

Marie-Madeleine de Cevins, « Les confraternités des ordres mendiants au Moyen Âge : des réseaux sociaux ? », Éditions du Comité des travaux historiques et scientifiques, ID : 10.4000/books.cths.342


Metrics


Share / Export

Abstract 0

Les confraternités, qui unissent depuis le viiie siècle des communautés monastiques à leurs bienfaiteurs insignes, fonctionnent à certains égards comme des « réseaux sociaux » en Occident depuis leur réappropriation par les ordres mendiants au xiiie siècle. Reliant monde terrestre et monde céleste, chrétiens vivant dans le monde et hors du monde, elles établissent entre ces différentes sphères une interaction continue dont tous tirent en principe les bénéfices dans l’Au-delà. La formule semble avoir rencontré un succès particulièrement vif dans le royaume de Hongrie entre les années 1250 et 1530, à en juger par le nombre élevé de lettres d’affiliation qu’on y a retrouvé. À partir de ces documents inexploités, on tente de savoir si la confraternité crée véritablement du « lien social » ou si elle ne fait que formaliser des solidarités préexistantes.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines