Le subjonctif comme marqueur procédural

Metadatas

Author
Date

2016

Discipline
type
Language
Identifier
Organization

Cairn

License

Cairn



Cite this document

Alain Rihs, « Le subjonctif comme marqueur procédural », Syntaxe et sémantique, ID : 10670/1.u2tpez


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

`titrebRésumé`/titreb L’hypothèse défendue dans cet article est que le subjonctif est porteur d’un sens instructionnel invariant, qui guide le destinataire dans son travail interprétatif. Je suggère ainsi que le subjonctif communique la non-pertinence du fait qu’il rapporte (voir également Jary 2004), en même temps qu’il indique que l’effet contextuel prégnant associé à l’énoncé complet est localisé du côté de la proposition principale (à l’indicatif). Plusieurs configurations sémantico-syntaxiques appelant le subjonctif ou l’indicatif sont examinées à l’appui de cette hypothèse. C’est en effet au travers d’une mise en regard systématique des emplois contrastés des deux modes que le marquage procédural singulier du subjonctif se dessine clairement.

In this paper, we argue that the French subjunctive bears an instructional meaning which plays a key role in the hearer’s interpretative work. We subscribe to Jary’s (2004) analysis according to which the subjunctive is not relevant “on its own right”; we suggest that the subjunctive actually communicates that the significant contextual effect associated to the whole utterance has to be identified inside the embedding clause (in the indicative mood). We examine several syntactic configurations which demand either the indicative or the subjunctive. A systematic comparison between the uses of the two moods in French will allow for clear-cut semantic definitions.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines