Actes de la conférence " Aux frontières de l'urbain. Petites villes du monde : émergence, croissance, rôle économique et social, intégration territoriale, gouvernance " <br> Conference Proceedings "At the Frontiers of Urban Space. Small towns of the world: emergence, growth, economic and social role, territorial integration, governance"

Metadatas

Date

March, 2014

Discipline
type
Language
Identifiers
License

info:eu-repo/semantics/OpenAccess


Keywords

small towns governance territorial integration mobility land issues sustainable development urban system periurban urbanism country planning petites villes gouvernance intégration territoriale mobilité foncier développement durable système urbain périurbain urbanisme aménagement du territoire


Cite this document

François Moriconi Ebrard et al., « Actes de la conférence " Aux frontières de l'urbain. Petites villes du monde : émergence, croissance, rôle économique et social, intégration territoriale, gouvernance "
Conference Proceedings "At the Frontiers of Urban Space. Small towns of the world: emergence, growth, economic and social role, territorial integration, governance" », Hyper Article en Ligne - Sciences de l'Homme et de la Société, ID : 10670/1.u6qesj


Metrics


Share / Export

Abstract En Fr

When we speak of cities, the attention of researchers, the media, and institutions is traditionally focused on large metropoles. Yet in reality, half the urban population of the world lives in hundreds of small and medium-sized cities (Moriconi-Ebrard, 1994). These agglomerations play a key role in urban growth. They have heterogeneous dynamics and profiles that diverge from what is observed in metro cities. Therefore, studies of the base of the urban hierarchy enrich and deepen the urban concept as a whole. Defining these agglomerations also requires the testing of categories of space which go beyond a simple, and increasingly problematic, urban-rural dichotomy. What criteria should define the threshold between these spaces? Can we speak of an "in-between" territory? In terms of process, small cities highlight the different stages of urban growth: genesis, development, mutation, and regression. In the context of fieldwork, researchers' observations are faced with the arbitrary official definition of urban areas, which differ from one country to the next. This contributes to the fuzziness of objective boundaries between "small towns" and villages. The change of the status of small agglomerations can lead to modifications in fiscal, environmental and urban rules. Access to urban status is a major issue for the development of a locality and territory (Giraut, 2005). What is the impact of urban policies on such towns? Is it enough to proclaim that a locality is "urban"? Are there specific governance issues that come with the small and medium town? Are these issues at the basis of original proposals concerning country planning? In a global marketplace, where agglomeration economies are prioritized, metro cities seem to be the only competitive spaces. In reality however, small towns are often spaces of innovation capable of taking their own place in wider global networks (Bairoch, 1984). What are the major assets of such towns compared with larger metro cities? How do they face the major spatial issues of a society: mobility, land access and competition, exploitation of local resources, procurement, and environmental protection? These issues are dependent on forms of spatial organisation, which are themselves the result of intense processes of concentration and dispersion. Do clusters, urban corridors and dispersed settlements represent specific organisational types of such intermediary, "in-between" spaces?

Lorsqu'on évoque " la " ville, l'attention des médias, des chercheurs et des institutions se concentre traditionnellement sur quelques métropoles mondiales. Or, en réalité, la moitié de la population urbaine de la planète vit dans des villes petites et moyennes qui se comptent en milliers (Moriconi-Ebrard, 1994). Ces agglomérations ont un rôle moteur dans la croissance, tandis qu'elles présentent des profils et des dynamiques hétérogènes qui s'écartent de ce que l'on observe dans les métropoles (Denis, 2012). Dès lors leur étude vient enrichir et approfondir le concept d'urbain. Chercher à définir ces villes, c'est aussi éprouver les catégories d'espace et aller au-delà d'une simple dichotomie urbain/rural de plus en plus remise en cause. Quels critères permettraient de définir un seuil entre ces espaces ? Peut-on parler de territoire de l'entre-deux ? En termes de processus, les petites villes questionnent ainsi les différentes étapes de la croissance urbaine : genèse, développement, mutation, régression. Sur le terrain, l'observation est confrontée à l'arbitraire des définitions officielles de l'urbain qui diffèrent d'un pays à l'autre, contribuant à renforcer le flou des limites objectives entre " petite ville " et " village ". Le changement de statut des villes peut entrainer un changement de la fiscalité, de règles environnementales et d'urbanisme : l'accès au statut urbain constitue ainsi un enjeu majeur pour le développement d'une localité et du territoire (Giraut, 2005). Quel est l'impact des politiques publiques urbaines sur ces villes ? Suffit-il de déclarer une localité " urbaine " pour qu'elle le soit ? Les petites et moyennes villes posent-elles des problèmes de gouvernance particuliers ou bien sont-elles à l'origine de propositions originales en matière d'aménagement du territoire ? Dans un marché globalisé où les économies d'agglomération sont mises en avant, les métropoles semblent constituer les seuls espaces compétitifs. Or, les petites villes ont souvent été des lieux d'innovation capables de s'insérer directement dans des réseaux mondiaux (Bairoch, 1984). Quels sont leurs atouts face aux grandes mégapoles ? Comment se positionnement-elles face aux enjeux territoriaux majeurs de nos sociétés : mobilité, accès à la terre, compétition foncière, exploitation des ressources locales, approvisionnement, protection de l'environnement. Ces enjeux dépendant clairement des formes d'organisation spatiale qui sont le résultat de processus de concentration plus ou moins intenses : clusters, corridors urbains, semis dispersés représentent-ils des types d'organisations spécifiques à ces villes de l'entre-deux ?

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines