Savoirs profanes et économie collaborative

Abstract 0

La question des aidants informels n’est pas dissociable de la question des travailleurs sociaux, tant historiquement que du point de vue de leurs modalités d’intervention respectives, de leur autonomie relative, de la respiration qu’ils peuvent représenter les uns pour les autres. Deux conditions sont requises pour une comparaison fructueuse : ne pas imaginer que leur nécessaire partenariat puisse être lisse et sans accrocs, ne plus esquiver l’enjeu de la définition rigoureuse et discutable de leurs périmètres, de leur raison d’être, de leur puissance et donc de leurs limites.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents