When Electoral Competition Determines Disproportionality. Majority Bonus and Regional Elections in France and Italy

Metadatas

Date

2017

type
Language
Identifier
Organization

Cairn

License

Cairn



Cite this document

Camille Bedock, « When Electoral Competition Determines Disproportionality. Majority Bonus and Regional Elections in France and Italy », Les Cahiers du Cevipol, ID : 10670/1.v3e1ie


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

Ce papier analyse l’effet du changement du format de la compétition électorale sur le niveau de distorsion entre votes et sièges enregistré dans un type particulier de système électoral : les systèmes proportionnels avec bonus majoritaires. Plus précisément, on étudie les conséquences de l’émergence d’un système partisan tripolaire dans lesquels deux des pôles sont en mesure de procéder à une coordination électorale et un des pôles est exclu sur le niveau de disproportionalité. Ce papier utilise le cas des trois dernières élections en France et en Italie pour analyser cette question de recherche puisque les deux pays partagent des caractéristiques essentielles : ils utilisent des systèmes proportionnels avec bonus majoritaire et ont connu l’émergence ou le renforcement d’un troisième pôle électoral puissant refusant les alliances avec les autres partis dans des systèmes partisans auparavant caractérisés par le bipolarisme fragmenté. Le papier montre à travers des analyses descriptives et des régressions linéaires que la taille du troisième pôle et le caractère compétitif de la compétition entre les deux partis ou pôles se disputant le bonus contribuent à une hausse très significative du niveau de disproportionnalité, avec des conséquences qui ne sont pas à sous-estimer pour la qualité de la représentation en France et en Italie.

`np pagenum="4"/bThis paper investigates the effect of the changing format of electoral competition on the level of disproportionality in a peculiar type of mixed electoral system: PR with Bonus. More precisely, we study the consequences of the emergence of a tripolar party system with two poles able to coordinate and one excluded from pre-electoral coordination on the level of disproportionality in countries using PR with majority bonus. The paper uses the cases of the three last regional elections in France and Italy to investigate this research question, as both countries share defining characteristics: they use PR with bonus in the regional elections, and they have both been characterized by the emergence or the surge of a strong third pole refusing any alliance with other parties in a party system that was previously characterized by fragmented bipolarism. The paper shows through descriptive statistics and by way of an OLS regression that the electoral size of the third pole and the closeness of the race between the two main contenders in given regional contests both contribute to a significant rise in the level of disproportionality, with consequences that are not to be discarded for the quality of representation in France and Italy.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines