L’enfant « méchant », l’enfant « mauvais »

Metadatas

Author
Date

2010

Language
Identifiers
Organization

Cairn

License

copyrighted


Similar subjects Fr

Enfant Enfance Progéniture

Cite this document

Louis Ruiz, « L’enfant « méchant », l’enfant « mauvais » », Psychanalyse et clinique, ID : 10670/1.vj6490


Metrics


Share / Export

Abstract 0

« À l'appui d'une riche expérience clinique, constamment en mouvement, Louis Ruiz développe sa thèse de la dualité enfant "méchant", enfant "mauvais". L'enfant "méchant" est agressif, perturbateur dans la vie quotidienne, tandis que l'enfant "mauvais" de la mélancolie qu'il porte en lui peine à exister. La référence aux cures d'adultes que pratique l'auteur confère à la problématique une dimension longitudinale qui permet de comprendre, toute notion de dépistage systématique mise à part, combien il est important de conseiller et d'offrir dès les premières années de la vie aux enfants le lieu de parole analytique qui les aidera à s'approprier les parties perdues ou inaccessibles de leur psychisme, faute de transmission structurante émanant de l'inconscient des parents. » Danièle Brun Ainsi Louis Ruiz propose, à partir de multiples exemples cliniques, une relecture novatrice et féconde de la définition psychopathologique de la mélancolie qu'il ne réduit pas à l'unique état de maladie mais élargit à l'idée qu'un mouvement mélancolique peut être utile au sujet pour se séparer de son environnement premier. Il interroge les implications de soins et d'accompagnement de ces enfants violents et déprimés, ou encore des adultes portant en eux l'enfant intemporel en souffrance.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents