Les tourbières du haut bassin versant de la Loire (Massif central oriental)

Metadatas

Date

September 1, 2004

type
Language
Identifiers
Collection

Norois

Organization

OpenEdition


Keywords

conservation écologie hydrosystème paléoenvironnement patrimoine tourbière conservation ecology heritage hydrosystem mires paleoenvironment

Similar subjects Fr

Mires optiques

Cite this document

Hervé Cubizolle et al., « Les tourbières du haut bassin versant de la Loire (Massif central oriental) », Norois, ID : 10.4000/norois.943


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

À l’échelle du haut bassin versant de la Loire, les tourbières apparaissent généralement comme des écosystèmes marginaux du fait de leurs superficies modestes. Cependant, les 1 500 hectares du secteur étudié du Massif central oriental n’en présentent pas moins une grande valeur patrimoniale qui s’exprime autant par l’originalité des communautés végétales que ces tourbières abritent, que par la richesse de l’information paléoenvironnementale qu’elles archivent. Jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, l’utilisation de ces milieux humides n’a jamais remis en cause leur pérennité. Depuis, leur exploitation économique s’est intensifiée et a pris des formes très diverses : pacage, extraction de tourbe, valorisation touristique, captage de la ressource en eau… Cette emprise humaine nouvelle entraîne des modifications souvent irréversibles du fonctionnement de ces hydrosystèmes, mais aussi parfois leur destruction pure et simple. La régression des surfaces tourbeuses aboutit ainsi à un appauvrissement du spectre biologique régional et constitue une menace sérieuse pour les archives paléoécologiques de l’histoire des paysages et des sociétés humaines qui les ont façonnées. Cette donnée nous semble devoir être intégrée dans une réflexion sur la gestion conservatoire des tourbières du Massif central oriental.

In the upper Loire basin, mires generally appear as marginal ecosystems because of their limited surface area, and the lack of particular economic value. However, the 1.500 hectares of mires in the Eastern Massif central do in fact represent great heritage value, namely because of the quantities of palaeoenvironmental evidence they contain, as well as they originality and diversity of their flora. Until the World War II the traditional use consisted only in extensive grazing which didn’t damage the mires. But, for 30 years, the economic exploitation of these mires have combined various uses including more intensive grazing, peat extraction, tourism, captive water supply… These uses modify these ecosystems, often irreversibly, as the affect the functioning of these hydrosystems. The reduction of the surface of these wetlands and the threats to their integrity have led local decision makers to define wetlands conservation policies.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines